INFORMATION ⚠
Cette année, l’accès au festival est libre, dans la limite des places disponibles. Pass sanitaire requis pour accéder aux sites de programmation.Les ateliers de traduction sont gratuits mais sur inscription. Seuls les séances de cinéma, les concerts et les repas sont payants.

Sur son blog, La République des livres, Pierre Assouline, aborde dans cet article du 9 avril 2019, intitulé « Une fois retraduit, plus tout à fait le même livre », le travail de retraduction de Frédéric Boyer des Géorgiques de Virgile sous le titre Le Souci de la terre, celui de Dominique Palmé, de retraduction de Confessions d’un masque de Yukio Mishima, ainsi que le travail de Mario Vargas Llosa avec ses traducteurs.

« Au fond, mieux que par un critique, un universitaire, un correcteur, un éditeur, un libraire et même mieux que par son auteur, un livre n’est jamais aussi bien désarmé que par son traducteur. Lui seul peut lui faire rendre les armes au sens propre, le défaire de tout ce qui le protège« . Lire la suite…

Rencontre avec Pierre Assouline à la table ronde « Histoire des traductions » le samedi 5 octobre de 12h à 13h

Rencontre avec Frédéric Boyer à la table ronde « Retraduire les classiques », pour sa nouvelle traduction des Géorgiques de Virgile, le dimanche 6 octobre de 10h30 à 11h30