Rencontre « Traduire La Guerre des Gaules », le samedi 3 octobre de 10h30 à 11h30, salle au 1er du Château du Val Fleury

Jean-Pierre De Giorgio

Jean-Pierre De Giorgio est maître de conférences en langue et littérature latines à l’université Clermont-Ferrand II.

Guerres. Guerre des Gaules. Guerre civile (Ed. Les Belles Lettres).

Introduction de : Marianne Coudry, Jean-Pierre De Giorgio, Isabelle Cogitore, Sabine Lefebvre, Stéphanie Wyler, Traduit par : Isabelle Cogitore, Marianne Coudry, Jean-Pierre Giorgio, Sabine Lefebvre, Stéphanie Wyler, Notes de : Marianne Coudry, Sous la direction de : Jean-Pierre De Giorgio

« Fruit d’un travail collectif de plusieurs années faisant intervenir historiens et spécialistes de littérature latine, cette nouvelle traduction des œuvres complètes de César, unique en son genre, est un tour de force. D’abord parce qu’elle rend à César ce qui est à César écrivain, c’est-à-dire son incomparable prose, élégante, rapide, percutante, qui tient le lecteur en haleine de bout en bout. Ensuite parce qu’elle rend à César ce qui est à César le politique, conquérant génial et « dictateur démocrate » — sans doute l’homme d’État le plus connu de tous les temps — en éclairant de manière simple et savante à la fois les enjeux historiques tacites ou au contraire mis en scène dans le texte. Enfin, parce qu’elle plonge le lecteur dans une période décisive de l’Histoire et qui a aujourd’hui tant à nous dire : l’explosion rapide de la République et le lent effritement des modèles qu’elle avait suscités, la crainte perpétuelle de la chute et de la barbarie, mais aussi de la tyrannie, la soif inextinguible de conquêtes et de renouveau sont autant d’échos que cette édition des Belles Lettres rend accessibles au lecteur contemporain ».

Lire plus sur la nouvelle traduction

« Rendre à César ce qui était à César : le soyeux de sa langue, son énergie, sa force, sa majesté de marbre, sa sobriété, sa vitesse, son admirable pureté, son éloquence et sa précision toutes militaires ».
Le Figaro Littéraire – 12/03/2020

I »l faut se laisser porter par le rythme de l’action, écouter les discours enflammés, pénétrer les moeurs des Gaulois, s’étonner des travaux des Romains, admirer le courage des uns et des autres, partager leurs espoirs, fréquenter soldats et généraux. Bref, découvrir un livre nouveau. Et avec lui le génie d’un général écrivain qui pense à sa carrière et à la postérité ».
Le Figaro Histoire – 01/04/2020

« A la lecture naît l’impression vibrante de revivre une époque si lointaine, au plus près des combats, au plus près des stratégies militaires et politiques pensées par César. Le plaisir de lecture est d’autant plus grand que la langue de César est loin d’être dépourvue de charme. Un charme presque néo-hussard, avec une vitesse du rythme, qui renvoie à sa rapidité de chef de guerre ».
Transfuge – 01/05/2020