Nathalie Carré est actuellement maîtresse de conférences en langue et littérature swahili à l’Inalco (Institut National des langues et civilisations orientales). Elle est également traductrice du swahili et de l’anglais vers le français. Elle participe au sein de l’Inalco au Master de traduction littéraire et fait partie, avec Marie Vrinat, du comité d’organisation du Prix de la traduction de l’Inalco, en partenariat avec le festival VO/VF. Elle est lauréate du prix Pierre-François Caillé de la traduction 2018 pour sa traduction de l’anglais (Jamaïque) de l’ouvrage Augustown de Kei Miller.

Ses recherches portent sur la circulation des textes et l’édition en Afrique, avec un intérêt particulier porté aux littératures écrites en langues africaines. Elle a récemment publié, avec Raphaël Thierry, un dossier consacré à l’édition des littératures en langues ‘minorées’ (voir bibliographie).

Bibliographie indicative

CARRE Nathalie et THIERRY Raphaël, « langues minorées », Double ponctuation/Alliance internationale des éditeurs indépendants, 2020.

Traductions

De l’anglais vers le français

Kei Miller, By the rivers of Babylone, Zulma, 2017. Traduit de l’anglais (Jamaïque) par Nathalie Carré.

Prix Carnet des Lycéens 2019 ; Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2018 ; Prix les Afriques 2018 ; Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde 2017.

Kei Miller, L’Authentique Pearline Portious, Zulma, 2016. Traduit de l’anglais (Jamaïque) par Nathalie Carré.

Du swahili vers le français

De la Côte aux confins, récits de voyageurs swahili, CNRS Editions, 2014. Récits traduits du swahili et annotés par Nathalie Carré