« I.A. et traductions automatisées : réflexions, expérimentations, performances », dimanche 4 octobre de 14h à 15h30, avec Claire Larsonneur et Vincent Broqua, salle au 2ème étage du chateau du Val Fleury.

 

Yves Citton est professeur de littérature et media à l’université Paris 8. Il est jusqu’en 2021 directeur exécutif de l’EUR ArTeC (Arts, Technologies, numérique, médiations humaines et Création). Il co-dirige la revue Multitudes et a publié récemment Générations Collapsonautes. Naviguer en temps d’effondrements (avec Jacopo Rasmi, 2020), Contre-courants politiques (2018), Médiarchie (2017), Pour une écologie de l’attention (2014), Zazirocratie (2011). Ses articles sont en accès libre sur www.yvescitton.net

Sous l’acronyme de NMT (Neural Machine Translation : « Traduction par Machine Neuronale »), la traduction automatisée a fait récemment des progrès spectaculaires. Il suffit d’avoir un téléphone mobile et une connexion internet pour pouvoir obtenir gratuitement une traduction instantanée compréhensible de tout texte. Comment fonctionne la NMT ? Quel est le prix réel (économique, environnemental) de sa gratuité ? De quelle compréhensibilité parle-t-on ? Cette séance commencera par discuter de telles questions, avant de mettre à l’épreuve les performances des machines neuronales par comparaison avec les performances des intelligences humaines, à travers quelques expérimentations collectives.