TABLE RONDE
sur la littérature albanaise, le samedi 6 octobre à 17h30, salle au 1e étage du château du Val Fleury

Ylljet Aliçka est écrivain, scénariste, réalisateur, titulaire d’un doctorat en sciences didactiques. Entre 1992 et 1997, il a été responsable des relations internationales au ministère de la Culture albanais puis, de 1998 à 2007, responsable de la Culture et de la Communication pour la délégation de la Commission européenne à Tirana.

Ambassadeur d’Albanie en France de 2007 à 2013, il a également été le représentant personnel du président de la République albanaise auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie. Depuis 2013, Ylljet Aliçka est professeur en éducation et psychologie à l’Université européenne et enseigne également l’écriture de scénario à l’Université des Beaux-Arts deTirana.

Publications

En Albanie : Tregime, éditions Onufri, 1996 ; Kompromisi, nouvelles, éditions Onufri, 2000 ; Një rrëfenjë me ndërkombëtarë, roman, éditions OMSCA, 2006 ; Koha e puthjeve, nouvelles, éditions Toena, 2010 ; Valsi i dashurisë, roman, éditions Toena, 2012.

En France : Les Slogans de pierre, éditions Climats, 1999 ; Les Slogans de pierre,réédition, éditions Pyramidion, 2009. Autres traductions [en savoir plus

Publications en cours : Des nouvelles d’ailleurs, édition Chapitre 12, France, 2018 ; Gli internazionali, Rubbettino editore, Italie ; Valsi I lumturise, Foreign Language Teaching and Research Publishing Co., Ltd, Bejing, Chine ; The internationals,  Al Arabi Publishing and Distributing, Égypte.

Adaptations cinématographiques

Le poète, film albanais, 2018 ; Les étrangers, film Albanie-Allemagne, 2018 ; Plastic flowers, film albanais, 2016 ; Chronique albanaise, film franco-italo-albanais, 2009, Prix du meilleur scénario au Festival des films de l’Europe de l’Est à Paris, 2011 ; Slogans, film franco-albanais, sélectionné par le Festival de Cannes, 2002, section Quinzaine des réalisateurs, lauréat du Prix de la Critique des jeunes, Golden Prize, International Film Festival,Tokyo, 2002 ; Premier prix, Festival de Cottbus, 2003.