Table ronde « Journaux intimes », le samedi 5 octobre de 16h à 17h, salle au 1er étage du Château du Val Fleury

Stéphanie Laporte a traduit plusieurs textes de la littérature italienne de la Première et de la Seconde Guerre mondiale (Clemente Rebora, Carlo Salsa, Dino Buzzati et Mario Rigoni Stern), publiés aux Belles Lettres, et notamment ceux de Curzio Malaparte: Viva Caporetto!, Prises de bec et Journal secret, texte dont la version française est la seule publiée à ce jour (La Table Ronde). A piloté le collectif de traducteurs InizioCantiere pour faire connaître la littérature contemporaine du monde du travail Italie année zéro. Chroniques de la crise (Presses universitaires de Nanterre). Enseigne la langue italienne en collège et au lycée.