Nastassja Martin

Née en 1986, Nastassja Martin est anthropologue diplômée de l’EHESS et spécialiste des populations arctiques. Elle est l’auteure d’un essai, tiré de sa thèse de doctorat dirigée par Philippe Descola : Les Âmes sauvages. Face à l’Occident, la résistance d’un peuple d’Alaska (La Découverte, 2016 ; prix d’Histoire de l’Académie française 2017), d’un premier récit : Croire aux fauves (Verticales 2019)  ainsi que d’un documentaire en cours, co-réalisé avec Mike Magidson, Tvaïan (Point du jour/Arte). Elle est par ailleurs l’auteure de la préface du prochain livre d’Anna Lowenhaupt-Tsing, « Friction, Délires et faux-semblants de la globalité« , traduit de l’anglais (États-Unis) par Philippe Pignarre et Isabelle Stengers.

 

« Construire sur les ruines » avec Philippe Pignarre, samedi 3 octobre de 17h30 à 18h30, salle au 1er étage du Château du Val Fleury