Table ronde « Traduire Houellebecq » le dimanche 6 octobre de 12h à 13h salle au 1er étage du château du Val Fleury

Néerlandais vivant en France, Martin de Haan (Middelburg, 1966) est un « activiste de la traduction » (comme l’appelle Camille Bloomfield sur IFverso) dans tous les sens du terme. Traducteur littéraire, bloggeur, éditeur, ancien président du Conseil européen des associations de traducteurs littéraires (CEATL), essayiste et critique littéraire, ce Hollandais volant s’est depuis longtemps établi comme l’une des personnalités marquantes de la traduction aux Pays-Bas et en Europe. Traducteur attitré de Milan Kundera et de Michel Houellebecq, auquel il a également consacré une collection d’essais saluée par la presse, il a traduit aussi des classiques comme Diderot (Jacques le fataliste) et Choderlos de Laclos (Les Liaisons dangereuses), ainsi que des contemporains comme Régis Jauffret et Jean Echenoz. Lauréat du Prix de traduction de la Fondation néerlandaise pour les lettres (2013), du Prix Dr. Elly Jaffé pour la meilleure traduction du français (2018) et du Prix de traduction Filter pour la meilleure traduction de l’année, toutes langues confondues (2018).

 

Biblio

·      Tout Houellebecq sauf Lanzarote et les poèmes (dont la traduction est en cours)

·      Toute l’œuvre française de Milan Kundera (dont trois retraductions)

·      Marcel Proust : Contre Sainte-Beuve ; Du côté de chez Swann (avec Rokus Hofstede)

·      Jean Echenoz : Au piano ; Ravel ; Des éclairs (avec J.P. van der Sterre) ; 14

·      Régis Jaufret : Asiles de fous ; Univers, univers (avec Rokus Hofstede)

·      Georges Simenon : La veuve Couderc ; Le Pendu de Saint-Pholien

·      Traductions éparses : Emile Zola, Julio Cortázar, Yasmina Reza, Marcelle Sauvageot, Vivant Denon…

·      Essai : A la lisière du monde : Michel Houellebecq

·      En préparation : traductions de J.K. Huysmans (En ménage), de François Mitterrand (Lettres à Anne), de l’Abbé Prévost (Manon Lescaut), et un grand essai sur… la traduction.