« Traduire Olga Tokarczuk », dimanche 4 octobre de 14h à 15h30.

En compagnie de Maryla Laurent, traductrice de Les Livres de Jacob (Noir sur Bland 2018) et de Grazyna Erhard, traductrice de Récits ultimes, (Editions Noir sur Blanc, 2007), Les Pérégrins (Noir sur Blanc, 2010) et de La liberté de voyager (texte écrit par Olga Tokarczuk pour les Assises internationales du roman 2011), rencontre animée par

Margot Carlier est spécialiste de littérature polonaise, conseillère littéraire aux éditions Actes Sud et également traductrice, activité qui lui tient particulièrement à cœur. Elle a enseigné la langue et la civilisation polonaises à l’université Jules-Verne à Amiens. Passionnée par le reportage littéraire, elle a dirigé l’édition de l’ouvrage La vie est un reportage, anthologie du reportage littéraire polonais (Noir sur Blanc, 2005). En 2016, elle a publié chez le même éditeur La mer dans une goutte d’eau, un choix de textes des deux figures majeures du reportage polonais : Hanna Krall et Ryszard Kapuściński qu’elle était venue présenter au festival lors de sa 4ème édition.

Auteure d’une quarantaine de traductions, elle a travaillé pour de nombreux éditeurs, parmi lesquels : Actes Sud, Albin Michel, Autrement, Gallimard, Éditions de l’Aube, Flammarion, Interférences, Noir sur Blanc, La Contre-Allée, Le Serpent à plumes, Thierry Magnier, Format. Diplômée de linguistique et de littérature comparée, elle a fait ses études à la Sorbonne et  à l’université de Varsovie.

Parmi ses traductions : 
Olga Tokarczuk, Sur les ossements des morts, Noir sur Blanc, 2012 ; Les enfants verts, La Contre Allée, 2016 ; Une âme égarée, éd. Format, 2017

Hanna Krall, Les vies de Maria, éd. Noir sur Blanc, 2020 ; Le Roi de cœur, Gallimard, 2008 ; 
La Sous-locataire, Éditions de l’Aube, 1994 
Wiesław Myśliwski, L’art d’écosser les haricots, Actes Sud, 2010 (Grand Prix de littérature de Saint-Émilion) ; La dernière partie, Actes Sud, 2016 
Andrzej Stasiuk, L’Est, Actes Sud, 2017 (Prix Nicolas Bouvier 2018) ; Un vague sentiment de perte, Actes Sud, 2015 ; Pourquoi je suis devenu écrivain, Actes Sud, 2013
Mariusz Szczygieł, Gottland, Actes Sud, 2008 (Prix Amphi 2009 pour la traduction, Prix du Livre européen 2009) ; Chacun son paradis, Actes Sud, 2012

Magdalena Parys, Le Magicien, éd. Agullo, 2019 (Prix de Littérature de l’Union Européenne), ouvrage traduit avec Caroline Raszka-Devez
Jerzy Ficowski, Bruno Schulz, les régions de la grande hérésie, Noir sur Blanc, 2004 

Krzysztof Kieślowski, Le hasard et autres textes, Actes Sud, 2001