Le programme

Le programme

Du 5 au 7 octobre, une trentaine de rencontres, grands entretiens, tables rondes, concerts, lectures, ateliers… autour de la littérature étrangère et des langues et cultures du monde.

Téléchargez le PROGRAMME DU FESTIVAL VO VF 2018

En amont du festival

Mardi 25 septembre

Diffusion du film La Servante Ecarlate de Volker Schlöndorff (All-US 1990 1h49 vostfr – sélection officielle Berlinale 1990), d’après The Handmaid’s Tale de Margaret Atwood, avec Natasha Richardson, Faye Dunaway, Robert Duvall, Aidan Quinn, Elizabeth McGovern… en lien avec la table ronde sur la Science fiction féministe, le samedi 6 octobre à 16h au festival Vo-Vf.

Accueil à 19h30 – Séance-débat à 20h au Centre de Langues Mutualisé (Ecole CentraleSupélec à Gif-sur-Yvette, Bât. Eiffel, Amphi de langues). Projection gratuite sur enregistrement : stephanie@themovielightproject.org

Une initiative des départements de langues dans le cadre des programmes mutualisés entre les établissements de CentraleSupélec, l’Université Paris-Sud et l’ENS Paris-Saclay, en partenariat avec l’association #TMLP, et le soutien de l’Université Paris-Saclay.

Samedi 29 septembre

10h30 – Café littéraire « Des livres et nous » à la médiathèque Georges Brassens

Venez donner votre avis sur nos futures nouveautés romans pour un moment d’échanges convivial dédié à la littérature avec un focus sur les romans présentés au festival Vo-Vf.

​Médiathèque ​Georges Brassens – 7 avenue du Maréchal Foch – 91400 Orsay
Téléphone : 01 60 92 81 70 – E-mail : mediatheque-orsay-georgesbrassens@paris-saclay.com

Lundi 1er octobre

20h – Projection à l’Espace Jacques Tati d’Orsay du film « JAMES BALDWIN – THE PRICE OF THE TICKET » de Karen Thorsen, soirée animée par Eléonore Bassop

Un portrait chaleureux de l’écrivain noir américain James Baldwin composé d’archives, de témoignages de proches et de nombreuses interviews. Baldwin parle de son enfance, de ses voyages, de l’importance de son séjour à Paris à ses débuts et de son engagement dans la cause des Noirs et des homosexuels.

suivi d’une conférence de Samuel Légitimus du collectif James Baldwin autour du film et de façon plus large sur l’œuvre de James Baldwin. Lecture de l’essai court « LETTRE A MON NEVEU » de James Baldwin, premier des deux essais qui composent LA PROCHAINE FOIS, LE FEU, le livre le plus célèbre de l’écrivain datant de 1963 et récemment réédité chez Folio. 

Cinéma Espace Jacques Tati – 14 bis, avenue Saint-Laurent – 91400 Orsay
léphone : 01 69 82 60 00 – E-mail : info@mjctati.fr – www.mjctati.fr

Soirée animée par Eléonore Bassop

Mercredi 3 octobre

Intervention de Valérie Le Plouhinec auprès des étudiants de l’ISIT en amont du festival, le mercredi 3 octobre de 17h30 à 19h30, présentation du métier de traductrice littéraire.

Inauguration du vendredi 5 octobre 2018

15h – Atelier avec les lycéens

Intervention de Marie Cosnay, traductrice des Métamorphoses d’ Ovide (Editions de L’Ogre, 2017), auprès des élèves latinistes du lycée de la Vallée de Chevreuse et une rencontre avec Laurence Kiefé pour des élèves du Lycée Franco-Allemand de Buc.

Intervention de la traductrice Laurence Kiefé auprès des élèves du Lycée Franco-Allemand de Buc.

18h30 :

Inauguration

Grand entretien avec Jérôme Ferrari et sa traductrice serbe de son livre Le Sermon sur la chute de Rome, Melita Logo Milutinovic, animé par Christine Siméone.

Réserver

20h :

Buffet préparé par l’équipe de bénévoles du festival

21h30 :

Projection au Central cinéma du film « Une vie violente » de Thierry de Peretti, choisi par le parrain du festival Jérôme Ferrari

Réserver

Les tables rondes du samedi 6 octobre 2018

Val Fleury - 1er étage

10h30-11h30 :

Langages des animaux

Conférence de Philippe Vernier, directeur de recherche au CNRS et de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay

« On dit de certains animaux qu’il ne leur manque que la parole. En se gardant de tout anthropocentrisme, les recherches contemporaines sur les langages animaux ont révélé de nombreuses similitudes avec le langage humain. Des neurosciences à la linguistique, Philippe Vernier expose les éléments et les observations qui permettent aujourd’hui d’éclairer les causes de ces convergences fascinantes ».

Animé par Marc Mentré, président de Journalisme et Citoyenneté.

 

12h-13h :

Polars

Table ronde avec Marianne Millon, traductrice de l’espagnol, notamment de l’auteur José Carlos Somoza, Marie Cosnay, auteure et traductrice du latin, pour son roman Epopée (à paraître le 2 octobre aux Editions de L’Ogre) et Diniz Galhos, traducteur de l’anglais : Les Aventures de Bourbon Kid dont Le Livre sans nom (éditions Sonatine), et du portugais, notamment de l’auteur brésilien Edyr Augusto (éditions Asphalte), également auteur de Gokan (Cherche-Midi).

Animée par Julien Védrenne de K-Libre

 

14h-15h :

Traducteur à l’honneur, Brice Matthieussent

Brice Matthieussent est l’auteur de plus de plus de 200 traductions de romans, recueils de nouvelles ou poèmes de grands noms de la littérature nord-américaine (Kerouac, Jim Harrison, William S. Burroughs, Brion Gysin, Thomas McGuane, Denis Johnson, Henry Miller, Paul Bowles, John Fante, Robert Coover, Bret Easton Ellis, Thomas Pynchon…) et auteur (Vengeance du traducteur, Prix du style). Son dernier roman Identités françaises (Phébus), animé par Salomé Kiner.

15h-15h30 :

Lectures de la nouvelle La Générosité de la sirène de Denis Johnson, traduction de Brice Matthieussent, par Anne Brissier.

 

16h-17h :

Editeur invité : Oliver Gallmeister

Depuis 2006, les éditions Gallmeister se consacrent à la découverte des multiples facettes de la littérature américaine, devenant ainsi l’unique éditeur français à se spécialiser exclusivement dans ce domaine. D’est en ouest, les auteurs américains décrivent et interrogent les beautés et les contradictions de leur immense territoire et de ses habitants. De nombreux auteurs ont aujourd’hui rejoint la maison d’édition et enrichissent, à leur façon, notre vision d’une Amérique complexe et fascinante. Rencontre avec Oliver Gallmeister.

Chaque année, un traducteur se prête à l’exercice d’interroger l’édtiteur invité, pour cette 6e édition, l’entretien sera mené par Nicolas Richard.

 

17h30-18h30 :

Carte blanche à la BULAC : L’Albanie

Pourquoi écrire dans une autre langue que sa langue natale ? Qu’est-ce qui motive le choix par un auteur de l’autotraduction ou de la traduction par une autre personne ? Quelle est la nature des échanges entre un auteur et ses traducteurs ? Comment cette littérature s’exporte-t-elle aujourd’hui et quels sont les obstacles et les enjeux de sa diffusion à l’extérieur des frontières albanaises ? C’est à ces questions ainsi qu’à celles du public à l’issue de la rencontre que seront invités à répondre Bessa Myftiu et Ylljet Aliçka.

Table ronde animée par Irena Rambi et Clotilde Monteiro

 

Val Fleury - 2e étage

10h30-11h30 :

Vietnam : « Comment parler des livres que l’on n’a pas traduits ? »

Rencontre avec Bao Chân Trân Lê, traductrice littéraire et enseignante à l’université de Pédagogie de Hô-Chi-Minh ville au Vietnam où elle est responsable des cours de Littérature française, Traduction littéraire et Traduction spécialisée. Elle traduit de nombreux livres d’auteurs français dont Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? de Pierre Bayard (Ed. Minuit, 2007).

Projection d’une interview vidéo de l’auteur Pierre Bayard réalisée pour le festival.

Lectures par Claude Motchidlover.

 

12h-13h30 :

Pierre Bergounioux et Henry Colomer

Entretien entre l’écrivain Pierre Bergounioux et Henry Colomer autour de William Faulkner et Mark Twain. Projection d’extraits du film tourné par le réalisateur avec le traducteur Bernard Hoepffner sur ses traductions de Mark Twain.

L’atelier de Bernard Hoepffner 1/6, Henry Colomer –  traduction de Mark Twain

 

14h-15h :

Paroles adolescentes

Avec Emmanuelle Tardif pour Débâcle de Lize Spit, traduit du néerlandais (Actes Sud, 2018), Olivier Mannoni pour Comment un adolescent maniaco-dépressif inventa la Fraction Armée Rouge au cours de l’été 1969 de Frank Witzel traduit de l’allemand (Grasset, 2018) et Céline Schwaller pour Né un mardi de Elnathan John (Métailié, 2018) et Manuel de survie à l’usage des jeunes filles de Mick Kitson (Métailié, 2018).

Lecture de Dominique de Portzamparc.

Animé par Sophie Quetteville.

 

 

 

 

 

16h-17h :

André Markowicz & Françoise Morvan, avec Annie Ebrel

Traduire le chant breton, rencontre avec les deux traducteurs André Markowicz et Françoise Morvan, chansons interprétées par Annie Ebrel.

 

17h30-18h30 :

Rebètiko

Comme le blues américain, le tango argentin ou le fado portugais, le rebètiko est né au début du siècle passé, dans les bas fonds de la société grecque. Il chante la drogue, la dèche, la prison, l’exil, et l’amour bien sûr. Longtemps dédaigné, voire interdit, il est aujourd’hui aimé de tous les Grecs. Michel Volkovitch a traduit et publié plus de 200 chansons. Nous en entendrons une douzaine, avec lecture de la v.f., puis la v.o. chantée par Maria Kanavàki et Chrìstos Pàvlis.

 

Orangerie

10h30-11h30 :

Atelier traduction

Découvrir la langue serbe et s’exercer à la traduction littéraire avec Melita Logo Milutinovic.

Traductrice de Jérôme Ferrari, Muriel Barbery, Daniel Pennac ou encore Lydie Salvayre en serbe, Melita Logo Milutinivic vous invite à découvrir le serbe, langue slave, d’origine indo-européenne, qui utilise deux alphabets, le cyrillique et le latin, et des déclinaisons. Elle a choisi un extrait de Le Sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari et un extrait d’un album d’Asterix pour partager avec vous les plaisirs de la traduction littéraire. Atelier ouvert à tous sur inscription.

Réserver

 

12h-13h :

Roman graphique monstre !

Avec Jean-Charles Khalifa  pour Moi, ce que j’aime, c’est les montres d’Emil Ferris qui vient de paraître et Un Jardin de Sable aux Editions Monsieur Toussaint Louverture (avril 2018), Prix des Libraires suisses et Dominique Bordes, éditeur de Monsieur Toussaint Louverture.

Table ronde animée par Salomé Kiner.

 

14h-15h :

Carte blanche aux revues : Les langues de presque personne

La revue Phoenix traduit des textes de langues rares (tibétain, mapuzugun…). comme beaucoup de revues, c’est un laboratoire qui permet d’en accueillir la diversité. Ent’revues vous propose d’échanger avec des traducteurs du letton et du slovène, Nicolas Auzanneau et Andrée Lück Gaye, et Monika Próchniewicz qui traduit du polonais et anime la revue numérique retors.net, rencontre animée par Myrto Gondicas de la rédaction de Phoenix.

 

16h-17h :

Science-fiction féministe

Avec Marie de Prémonville pour Et nous ne vieillirons jamais de Jennie Melamed (Editions Anne Carrière), Simon Kroeger pour Le Roman de Jeanne de Lidia Yuknavitch (Editions Denoël) et Diniz Galhos pour Maul de Tricia Sullivan (Editions au Diable Vauvert).

 

Lecture par Claudine Perdigon

 

 

 

Projection du film La Servante Ecarlate de Volker Schlöndorff, mardi 25 septembre, à Ecole CentraleSupélec à Gif-sur-Yvette.

17h30-18h30 :

Littérature géorgienne

Avec Gaston Bouatchidzé pour Le Chevalier à la peau de panthère de Chota Roustavéli et Pirosmani ou la Promenade du Cerf de la trilogie consacrée à la peinture géorgienne et Isabelle Ribadeau Dumas pour Un moustique dans la ville de Erlom Akhvlediani, traduit du géorgien avec Rusudan Turnava (Editions Le Serpent à Plumes, 2017)

 

 

Souper et Concert du samedi soir

« Val Fleury »

20h – Le souper

Repas oriental au rez-de-chaussée du château du Val Fleury, l’occasion de rencontrer quelques uns des invités du festival et de goûter les plats préparés par une association de familles syriennes.

« Souper mezzé » à 15 €

Soupe aux lentilles – Mezzé : taboulé, hoummous, caviar d’aubergines, feuilles de vigne, crudités au yahourt, falafel, galettes syriennes – Dessert : pâtisseries orientales – Boisson (vin/eau minérale)

« Souper mezzé + riz aux légumes et poulet » à 20 €

En plus d’une soupe aux lentilles et d’un assortiment de mezzé, vous pourrez savourer une autre spécialité syrienne – le riz aux légumes et poulet. Pâtisseries orientales – Boisson (vin/eau minérale)

Réserver

21h30 – Le concert avec Pedacito de Son

Un quintet aux sonorités cubaines et orientales, Pedacito de Son se réapproprie avec chaleur et volupté ces anciennes chansons de Compay Segundo à Guillermo Portabales, en passant par Benny Moré et bien d’autres… Une ligne musicale douce et enjouée, une invitation à la danse. Yallah, bailemos !

Sarah Wassef : chant, piano, percussions mineures

Mathias Gabriel : guitare, tres, chœur

Nils Frechilla : basse, chœur

Timothé Petter : trompette

Frédéric Hervé : percussions, chœur

Réserver

Les tables rondes du dimanche 7 octobre 2018

Val Fleury - 1er étage

11h-12h30 :

Retraduire les classiques

Avec Josée Kamoun pour 1984 de George Orwell, traduit de l’anglais (Gallimard, 2018) et Martin Rueff pour Le baron perché, Le chevalier inexistant et Le vicomte pourfendu d’Italo Calvino, traduit de l’italien (Gallimard, 2018).

Animé par Salomé Kiner

Lecture d’extraits par Anne Brissier

 

14h-15h30 :

La rentrée littéraire

Serge Chauvin, traducteur de L’Arbre monde par Richard Powers (Ed. Cherche Midi), Dominique Vitalyos, traductrice de l’auteur indonésien Pramoedya Ananta Toer (tome à paraître : La Maison de verre – Buru Quartet IV, éditions Zulma) et Georges Lory pour L’Abattoir de verre de J.M. Coetzee (Editions Le Seuil).

Table ronde animée par Marie-Madeleine Rigopoulos.

Lectures d’extraits des oeuvres par Anne Brissier

 

 

 

16h-17h :

Lola Lafon 

Roumain, bulgare, russe, anglais, italien, espagnol, polonais… que de langues derrière le parcours de l’écrivaine Lola Lafon, dont les romans sont traduits dans une douzaine de pays. Née en France, elle grandit en Bulgarie, puis en Roumanie où ses parents enseignent la littérature française et où se déroule son quatrième roman La Petite Communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud 2014). Lola Lafon choisit d’abord la danse comme moyen d’expression avant d’écrire romans et nouvelles, mais aussi des chansons, parfois en roumain…

Rencontre animée par Marie-Madeleine Rigopoulos

Val Fleury - 2e étage

11h-12h :

Joute de traduction

Organisée par l’ATLF, deux traducteurs s’affrontent sur un même texte dont ils ont préparé la traduction, chacun de leur côté, une semaine avant la joute et défendent corps et âme leurs choix de traduction. Le public participe activement au duel en proposant ses propres solutions.

La joute portera sur les traductions d’extraits de la duologie Monsters of Verity (This Savage Song + Our Dark Duet) de Victoria Schwab (sortie prévue en France aux éditions Lumen en 2019), avec les jouteuses Aude Carlier et Paola Appelius.

Modération : Sylvie Miller

12h-12h30 :

Echange avec le public de la joute

 

14h-15h30 :

Correspondances

Avec Thierry Gillyboeuf pour Mes petits chéris, lettres inédites et délicieuses à ses enfants de Rudyard Kipling traduit de l’anglais (éd. Arléa 2017), Martin Daneš pour Lettres à Véra de Karel Capek, traduit du tchèque (Cambourakis 2016) et Corinna Gepner pour Correspondance 1925-1941 entre Stefan Zweig et Klaus Mann, traduit de l’allemand (Libretto, 2016).

Animé par Sophie Quetteville.

Lectures par Claude Motchidlover.

 

16h-17h :

ETL : Traduire l’insulte

L’injure est tout un art, surtout en traduction. Les stagiaires de l’Ecole de traduction littéraire du CNL-Asfored vous en font la démonstration sous la houlette de Olivier Mannoni, son directeur. Une heure dédiée aux noms d’oiseau et autres espèces de… Le public est invité à participer. Oreilles sensibles s’abstenir !

Orangerie

11h-12h :

Traduire le grec, d’hier et de maintenant

Les deux invités de cette rencontre sont traducteurs du grec au français. Evanghelia Stead a traduit la poète Niki-Rebecca Papagheorghiou (1948-2000). Le grand Fourmilier (éditions Cheyne, 2017) rassemble 49 courtes fables et contes aux accents surréalistes. Emmanuel Lascoux est helléniste et a fait le choix d’extraire de L’Iliade puis de L’Odyssée les pages dédiées aux femmes pour les enregistrer avec le comédien Daniel Mesguich (L’Iliade des femmes, 2016 ; L’Odyssée des femmes, 2018, éditions des femmes). L’occasion d’évoquer et confronter ces deux « grecs », d’en comprendre les liens et les différences.

Animé par Jacques Fournier, directeur des Itinéraires poétiques de Saint-Quentin-en-Yvelines.

12h-13h :

Lecture théâtrale

A la suite de cette rencontre, Evanghelia Stead et Jacques Fournier liront dans les deux langues un choix de textes extraits du Grand Fourmilier, premier livre en français de Niki-Rebecca Papagheorghiou, cette poète grecque dont la vie fut aussi discrète que l’oeuvre, qui a pourtant sa place dans l’histoire de la littérature grecque.

 

14h-15h :

ATLAS, prochaines assises de la traduction d’Arles

Avec Agnès Desarthe, auteure, traductrice, rencontre animée par Marie-Claude Auger, traductrice, toutes deux membres du comité d’Atlas. Elles vous donnent un avant goût des 35e Assises de la traduction qui se dérouleront à Arles du 9 au 11 novembre 2018 et auront pour thème « Traduire le temps », et Agnès Desarthe évoquera son dernier roman La Chance de leur vie paru aux éditions L’Olivier.

 

16h-17h :

Atelier traduction de mangas

avec Miyako Slocombe

Comment traduit-on un manga ? Quelles sont les spécificités de ce genre ? Miyako Slocombe vous propose de vous faire découvrir toutes les étapes de la traduction de mangas et de vous initier à la traduction à partir de quelques titres tels que La Cantine de minuit de Yarô Abe ou encore Je suis Shingo de Kazuo Umezu, deux séries de mangas en cours de parution aux éditions du Lézard Noir (2017-2018).

Réservez

La programmation jeunesse
Téléchargez le PROGRAMME JEUNESSE

Samedi 6 octobre

Atelier « A la découverte de l’art Maori »

A l’aide de mousse verte figurant la pierre de jade typique de Nouvelle-Zélande, les enfants créent leurs propres pendentifs hei-tiki : ces figurines à l’air rieur représentant les ancêtres maoris.

avec Noémie Monier de la revue Baïka

Atelier de 10h30 à 11h30

Réserver

Atelier de 11h30 à 12h30, à partir de 6 ans.

Réserver

Atelier « Pop-up »

avec Philippe Ug, auteur de nombreux livres pour la jeunesse et qui publiera Corolles et Robopop en septembre 2018 aux éditions Les Grandes Personnes

Atelier de 14h à 15h30, à partir de 8 ans.
Réserver

Lectures pour toute la famille

avec la conteuse Annie Mazetier

dans le parc du château du Val Fleury à 16h

Atelier de découverte de la gravure

Les enfants découvrent la gravure et dessinent à partir d’une histoire d’Océanie pour créer une fresque collective.

avec Isabelle Aubry, artiste plasticienne de la nature et du végétal

Atelier libre de 14h à 18h, à partir de 6 ans.

 

Dimanche 7 octobre

Atelier « Pop-up » en famille

avec Philippe Ug, auteur de nombreux livres pour la jeunesse et qui publiera Corolles et Robopop en septembre 2018 aux éditions Les Grandes Personnes

Atelier de 10h30 à 12h à partir de 5 ans (enfant accompagné par un adulte).
Réserver

Atelier d’écriture sur le thème de l’Océanie

avec Laurence Marlin

Atelier de 16h30 à 18h, à partir de 8 ans.

Réserver

Spectacle dimanche 7 après-midi

Dans la Cour St jean

16h-17h  Histoires Naturelles

Contes en cordes et en chansons à semer dans toutes les oreilles de 7 à 107 ans

 

Qui est Yiell ?

« Savait tout, savait rien, savait presque tout sur rien ».

Yiell pioche dans les savoirs et les histoires de Dame Nature.

Yiell comprend le langage des oiseaux, des animaux, des plantes, des jardins et des humains.

 

par le duo mouveLOReille
Ariel Thiébaut à la parole conteuse
Bérengère Charbonnier aux cordes sensibles

 

 

 

Dans La Cour St Jean – 1 cour de l’Image St Jean – 91190 Gif-sur-Yvette

 

 

Concert de clôture dimanche 7 octobre

Le Canapé »

18h30 – Concert de clôture « Le Groove Band »

 

Après 20 ans de tournées avec des artistes tel que Sting, Cheb Mami, Zucchero, Allan Stivell, Magic Malik et un album enregistré avec Charlier/Sourisse, Serge Lavalette présente son nouveau projet composé de musiciens bien connus de la scène nationale et internationale.

Avec ce quintet, Serge Lavalette  propose de nouveaux arrangements teintés cuivres, mettant en valeur ses compositions « Jazz-Groove » toujours  agrémentées de mélodies fortes. Le « Serge Lavalette Groove Band » délivre sur scène une belle énergie très communicative. A écouter sans modération !

Etienne Brachet à la batterie

Renaud Palisseaux à l’orgue Hammond

 Michael Joussein au trombone

Olivier Bridot à la trompette

Serge Lavalette à la guitare

 

 

 

 

 

Restaurant Le Canapé – 1 Rue Gustave Vatonne – 91190 Gif-sur-Yvette

 

 

Téléchargez le PROGRAMME DU FESTIVAL VO VF 2018

                Flyer concert du samedi soir

Concert de Clôture avec le  » GROOVE BAND »