« Faute d’impression », pièce écrite et jouée par Laurence Sendrowicz, samedi 3 octobre à 16h, salle Saint Rémi

Atelier de traduction autour du théâtre d’Hanokh Levin, dimanche 4 octobre de 12h à 13h, salle Theillhard de Chardin

Laurence Sendrowicz

Née en 1958 à Paris, Laurence Sendrowicz quitte la France pour Israël en 1975. En 1976, elle entre à l’école supérieure de théâtre de Nissan Nativ, à Tel-Aviv. De 1979 à 1988, elle travaille comme comédienne dans différents théâtres israéliens. En 1983, elle écrit son premier spectacle, un cabaret politique : Tirez pas, je suis pacifiste, mis en scène par Shouli Cohen, qui restera un an à l’affiche au théâtre Beith Lessin (Tel-Aviv).

En 1988, elle rentre en France, passe un an au CNSAD et, tout en poursuivant son travail d’écriture dramatique, elle devient traductrice de littérature et de théâtre israéliens contemporains.

Depuis 1991, soutenue par la Maison Antoine-Vitez, elle se lance dans la traduction et l’introduction en France de Hanokh Levin, dont elle a, à ce jour, traduit 35 pièces (dont huit en collaboration avec Jacqueline Carnaud), et quatre recueils de cabaret (adaptation et conception).

En 2005, avec l’aide du CNT, elle met en scène au théâtre de la Tempête (Paris) : Que d’Espoir !, un spectacle de cabaret qu’elle a adapté et conçu à partir de textes courts et de chansons de Hanokh Levin.

En 2008, elle obtient l’aide à l’écriture de la fondation Beaumarchais-SACD pour Les Cerises au kirsch et remonte sur les planches pour l’interpréter (seule en scène) dans une mise en scène de Nafi Salah (création fév. 2011 au théâtre de la Vieille Grille). Suivront les deux autres volets de cette trilogie familiale, toujours mis en scène par Nafi Salah : Faute d’Impression, une histoire de traductrice (2014 – Manufacture des Abbesses), Ma Mère voulait (2017-2018 Notre-Atelier, reprise en 2018 au théâtre de la Vieille Grille).

Son travail de traduction littéraire et théâtral lui a valu divers prix, dont le grand prix de traduction de la SGDL en 2012, et en 2018 le prix des Lettres de la fondation Bernheim ainsi que le prix de traduction de la SACD (conjointement avec J. Carnaud)

Depuis 2017, elle anime un atelier d’écriture à l’université Paris VII.

BIBLIOGRAPHIE

Traductrice :

Une, deux, trois – Dror Mishani – (Gallimard – 2020)

Le Monstre de la mémoire – Yshaï Sarid – (Actes Sud – 2019)

La Menteuse et la ville – Ayelet Gundar-Goshen – (Presse de la cité – 2019)

Et la fiancée ferma la porte – Ronit Matalon – (Actes Sud –2018)

Voyou – Itamar Orlev (Le Seuil – 2018)

Donne-moi encore une minute –Yonatan Berg – (L’Antilope –2018)

Réveiller les lions – Ayelet Gundar-Goshen – (Presse de la cité – 2017)

Douleur – Zeruya Shalev (Gallimard – 2017)

Les doutes d’Avraham – Dror Mishani – (Le Seuil –2016)

Une nuit, une seule, Markovitch – Ayelet Gundar-Goshen – (Presse de la cité –2016) (avec l’aide du CNL)

Une proie trop facile – Yshaï Sarid – (Actes Sud –2015)

Presque – Yoram Kaniuk – (Fayard – 2016)

La violence en embuscade – Dror Mishani – (Le Seuil – 2015)

Victor et Malka – Alona Kimhi – (Gallimard 2015)

Ce qui reste de nos vies – Zeruya Shalev – Prix Fémina étranger (Gallimard –sept 2014)

Une disparition inquiétante – Dror Mishani – (Le Seuil – 2014)

Le grand Cabaret du professeur Fabrikant – Yirmi Pinkus – (Grasset 2013)

Tous ceux qu’elle aimait – Edna Noy – Fayard 2013 (avec l’aide du CNL)

1948 – Yoram Kaniuk – Fayard 2012 (avec l’aide du CNL) – Grand prix de Prix de traduction SGDL 2012

À la vie, à la mort ! – Yoram Kaniuk – Fayard 2011 (avec l’aide du CNL)

Le poète de Gaza – Yishaï Sarid – Actes Sud 2011  

Une nuit sans lune – Etgar Keret/Shira Geffen/David Polonsky – Ed de la Balle 2010

L’avenir nous le dira, Anna – Mira Maguen – Mercure de France 2010

Danse encore – Nadav Lapid – Actes Sud 2009

Le dernier Juif – Yoram Kaniuk – Fayard 2009 (avec l’aide du CNL)

Ferme 54 (BD) – Galit et Gilad Seliktar – Ça et Là 2008 -(avec l’aide du CNL)

Tel-Aviv Avenir – ouvrage collectif – co-traduction – Joëlle Losfeld 2008

Des papillons sous la pluie – Mira Maguen – Mercure de France 2008 -(avec l’aide du CNL)

La sixième énigme – Yaïr Lapid – Fayard 2008

Ode à la Joie – Shifra Horn – Fayard – 2007

Thèra – Zeruya Shalev – Gallimard – 2007

Histoires sentimentales sur un banc public – Hanokh Levin – Stock – 2006 (avec l’aide du CNL)

Comme un film égyptien – Ron Barkaï – Fayard – 2006 (avec l’aide du CNL)

Lily la Tigresse – Alona Kimhi – Gallimard – 2005

Ma vie en Amérique – Yoram Kaniuk – Fayard – 2005

Tamara marche sur les eaux – Shifra Horn – Fayard 2004 (avec l’aide du CNL)

Meurtre sur la route de Bethléem – Batya Gour – Fayard 2003

Le Dernier Berlinois – Yoram Kaniuk – Fayard – 2003

Le jour où ma vie s’est arrêtée – Galila Ron-Feder-Amit – Flammarion 2003

Les Gitans partent toujours la nuit – Daniella Carmi – Gallimard jeunesse 2003

La mer est là, ouverte – Judith Katzir – Joelle Losfeld 2003 (avec l’aide du CNL)

Mari et femme – Zeruya Shalev – Prix Amphy Gallimard 2002

Quatre Mères – Shifra Horn – Fayard 2001 (avec l’aide du CNL)

Il commanda l’Exodus – Yoram Kanuik – Fayard 2000

La Poudre aux Yeux – Shoulamit Lapid – Fayard 1999

Encore une histoire d’amour – Yoram Kaniuk – Fayard 1998

Meurtre au Philharmonique – Batya Gour – Fayard 1997    

Le bijou – Shoulamit Lapid – Fayard 1997

Comme Chiens et Chats -Yoram Kaniuk – Fayard 1996                                          

La terre des deux Promesses -Yoram Kaniuk/ Emil Habibi (co-traduction) – Actes Sud 1996                                                                                       

Alerte à Beersheva – Shoulamit Lapid – Fayard -1996

Notre correspondante à Beersheva – Shoulamit Lapid – Fayard – 1995

Meurtre du Samedi Matin – Batya Gour (en col. avec Jacqueline Carnaud) – Fayard – 1993

THEATRE

Traductrice :

Le Théâtre de Hanokh Levin (avec le soutien de la MAV et du CNL) :

Théâtre Choisi I – Comédies – Editions Théâtrales – 2001

Yaacobi et Leidental / Une laborieuse entreprise / Kroum l’ectoplasme

Théâtre Choisi II – Pièces Mythologiques – Editions Théâtrales – 2001

Les Souffrances de Job (en col. avec Jacqueline Carnaud) / Ceux qui marchent dans l’obscurité / L’Enfant rêve

Théâtre Choisi III – Pièces politiques – (Editions Théâtrales – 2004)

Les femmes de Troie (en col. avec Jacqueline Carnaud) / Schitz /Meurtre /Textes satiriques

Théâtre Choisi IV – Comédies grinçantes – (Editions Théâtrales – 2006)

Le Soldat Ventre-creux (en col. avec Jacqueline Carnaud) / Funérailles d’Hiver / Sur les Valises

Théâtre Choisi V – Comédies crues – (Editions Théâtrales – 2008)

Tout le monde veut vivre (en col. avec Jacqueline Carnaud) / Yakich et Poupatchée / La putain de l’Ohio

Théâtre Choisi VI – Pièces mortelles – (Editions Théâtrales – 2011)

Les Pleurnicheurs (en col. avec Jacqueline Carnaud) / Vie et mort de H., pique-assiette et souffre-douleur / Requiem

Théâtre Choisi VII – Tragédies sanglantes – (Editions Théâtrales – à paraître 2018)

L’Empereur / Fantasmagories / Mise à mort (en col. avec Jacqueline Carnaud)

Parce que, moi aussi, je suis un être humain, Cabaret traduit et adapté (Editions Théâtrales – 2016)

Être ou ne pas être (une mouche), Cabaret, traduit et adapté (Editions Théâtrales – 2015)

Les Insatiables, traduit et adapté (Editions Théâtrales – 2009)

Que d’espoir ! Cabaret, traduit et adapté (Editions Théâtrales – 2007)

Douce vengeance et autres sketches, Cabaret (Editions Théâtrales – 2009)

Autres :

Amsterdam – Maya Arad-Yasur – (Editions Théâtrales – 2019)

Hébron – Tamir Greenberg – (Editions Théâtrales – 2009)

Auteur :

Ma Mère voulait (Editions Caractères – 2018)

Les Cerises au Kirsch (Editions Caractères – 2018)

Faute d’Impression, une histoire de traductrice (Editions Caractères – 2017)