Polars féministes, le dimanche 4 octobre de 14h à 15h, salle Saint Rémi, animé par Julien Védrenne

Née en 1974, Judith Vernant a longtemps été éditrice, avant de se former à l’espagnol entre Paris et Buenos Aires, puis de se lancer dans la traduction – sur une idée (originale) de Carlos Salem, qui lui a confié son premier roman jeunesse, Le Fils du Tigre blanc, en 2013. Depuis, elle a traduit une douzaine d’ouvrages, tout en continuant d’exercer les activités d’éditrice free-lance et de co-autrice pour différentes maisons.

 

Bibliographie :

 

La dernière affaire de Johnny Bourbon, Carlos Salem, Actes noirs (à paraître en octobre 2020)

Le Silence de la ville blanche, Eva Sáenz de Urturi, Fleuve (à paraître en septembre 2020)

La Gitane aux yeux bleus, Mamen Sánchez, Mercure de France, 2020

Je ne suis pas un monstre, Carme Chaparro, Plon, 2019

Tout cela je te le donnerai, Dolores Redondo, Fleuve, 2018 ; Lizzie, 2019 ; Pocket, 2019

La Nuit de Valentin (nouvelle), Carlos Salem, in8, 2018

Attends-moi au ciel, Carlos Salem, Actes noirs, 2017 ; Babel noir, 2019

Une offrande à la tempête, Dolores Redondo, Mercure de France, 2016 ; Folio Policier, 2017

Japonais grillés (nouvelles), Carlos Salem, in8, 2015

La Malédiction du Tigre blanc, Carlos Salem, Actes Sud Junior, 2014

Le Fils du Tigre blanc, Carlos Salem, Actes Sud Junior, 2013
Une terrible beauté est née, catalogue de la Biennale de Lyon 2011 (anglais et espagnol)