TABLE RONDE
sur la littérature géorgienne le samedi 6 octobre de 17h30 à 18h30, salle de l’Orangerie

Isabelle Ribadeau-Dumas a commencé par travailler chez Tchou, puis a rejoint le Centre Pompidou et le Musée national d’art moderne. Depuis cinq ans, elle mène une activité de traductrice de géorgien.

Bibliographie

Un moustique dans la ville, d’Erlom Akhvlediani, Paris, Le Serpent à plumes, 2017, traduit du géorgien par Rusudan Turnava et Isabelle Ribadeau-Dumas

Inédits

La mue du serpent, de Grigol Robakidzé, traduit du géorgien par Isabelle Ribadeau Dumais avec Maïa Varsimachvili-Raphael

Vano et Niko, d’Erlom Akhvlediani, traduit du géorgien par Isabelle Ribadeau Dumas et revu par Rusudan Turnava

L’homme qui aimait passionnément la littérature, de Guram Dotchanachvili, traduit du géorgien