© Romain Boutillier / ATLAS

ATLAS, « Pourquoi je ne suis pas invitée ? »

Isabelle Fruchart et Jörn Cambreleng. Regards croisés sur l’édition 2019 des Assises de la traduction lit­téraire à Arles, consacrée à l’humour en traduction. Salle Teilhard de Chardin – Samedi 05/10 : 17h30-18h30

Elle apprend dès l’enfance la musique en famille, piano contrebasse chant. Après un DEA sur Claudel et une formation de comédienne au Studio Ange Magnetic, elle crée une compagnie dans laquelle elle joue et co-écrit plusieurs spectacles pendant sept ans. Elle chante dans un quatuor vocal, joue dans un cirque en allemand, pratique la magie mentale dans des numéros de cabaret, et s’engage dans des performances sur les violences faites aux femmes. Elle publie deux pièces : Le commandement de la louve, histoire d’un reporter et d’une sage-femme tchétchène, et Journal de ma nouvelle oreille, histoire de sa renaissance au monde sonore. Ainsi qu’un essai : Mise au monde, sur le traitement de l’accouchement dans les romans.

Accueillie en résidence à La Semaine Du Son dans le cadre des résidences d’écrivains d’Ile de France, elle écrit La vitesse du son, un spectacle sur le thème de la vibration, dont elle prépare la mise en scène pour 2021. Elle mettra en scène sa pièce La Bascule du bassin, une histoire d’accouchement et de musique, sur la scène nationale de Châteauvallon en mars 2020.