TABLE RONDE « RENTRÉE LITTÉRAIRE »
le dimanche 7 octobre à 14h, salle au 1e étage du château du Val Fleury

De l’afrikaans, Georges Lory a traduit des poètes tels Breyten Breytenbach, Antjie Krog, Ingrid Jonker, Wilma Stockenström, Adam Small et Charl-Pierre Naudé, des romans (Deon Meyer, Dominique Botha) et des textes d’André Brink et de Barto Smit. De l’anglais, ce sont deux romans et trente nouvelles de Nadine Gordimer, Prix Nobel de littérature 1991, un roman et des nouvelles de John Coetzee, prix Nobel 2003, un roman de Kopano Matlwa, un roman de Njabulo Ndebele, le récit d’Antjie Krog sur la Commission Vérité et Réconciliation, des poèmes de Lebo Mashile, Vonani Bila, Karen Press, une nouvelle d’Es’kia Mphahlele et de John Matshikiza. Du néerlandais, un roman d’Adriaan van Dis.

Georges Lory  a été conseiller culturel en Afrique du Sud de 1990 à 1994, il participe à la transition démocratique du pays. Entre 1998 et 2008, directeur des Affaires internationales de Radio France Internationale, il fait passer de 76 à 169 le nombre de ses relais FM dans le monde. De 2009 à 2013 il a dirigé la délégation générale de l’Alliance française en Afrique australe. Il pilote depuis lors la série Lettres sud-africaines chez Actes Sud.

Il a publié trois recueils de poèmes (dont un en afrikaans) et quatre ouvrages sur l’Afrique du Sud. Le recueil intitulé 136 comporte un de ses poèmes, traduit en 136 langues.