Samedi 6 octobre à 12h, salle de l’Orangerie, autour du roman graphique « Moi ce que j’aime, c’est les monstres », d’Emil Ferris avec JC Khalifa

Dominique Bordes vient évoquer ses deux dernières parutions, « Moi ce que j’aime, c’est les monstres » roman graphique d’Emil Ferris et « Un jardin de sable de Earl Thompson, tous les deux traduit par Jean-Charles Khalifa.

 » Sa petite maison d’édition affiche à peine quinze années au compteur, et déjà quelques beaux succès, dont la réimpression de Personne ne gagne, récit autobiographique du brigand américain Jack Black (1871-1932). Les auteurs qu’il publie sont, à l’instar de ce voleur-écrivain, quasiment tous américains, souvent décédés, et la plupart oubliés.Comment les déniche-t-il ? Pourquoi porte-il-autant d’attention à l’élaboration des romans qu’il publie, au format poche mais à la facture très élégante ? Et surtout, comment porte-t-on presque seul, à bout de bras, un projet de la sorte ? »

Ecouter l’émission de Lucas Menguet sur France Culture

Rencontre avec Dominique Bordes, éditeur aventureux