« IA : Machines neuronales vs intelligence humaine », dimanche 4 octobre de 14h à 15h30, avec Vincent Broqua et Yves Citton, salle au 2ème étage du chateau du Val Fleury.

 

Claire Larsonneur est maître de conférences à l’Université Paris 8 au sein de l’équipe TransCrit. Elle travaille en traduction sur les enjeux économiques et sociétaux des nouveaux outils numériques, ainsi qu’en littérature britannique contemporaine et en humanités numériques. Elle vient de sortir Subjectivités numériques et post-humain (Presses Universitaires de Rennes, 2020) en co-direction avec S. Bauer, H. Machinal et A. Regnauld et sortira à l’été 2020 When Translation Goes Digital, Palgrave-Macmillan, en co-direction avec Renée Desjardins (Université Saint Boniface, Canada) et Philippe Lacour (Universidade de Brasilia, Brésil).

Sous l’acronyme de NMT (Neural Machine Translation : « Traduction par Machine Neuronale »), la traduction automatisée a fait récemment des progrès spectaculaires. Il suffit d’avoir un téléphone mobile et une connexion internet pour pouvoir obtenir gratuitement une traduction instantanée compréhensible de tout texte. Comment fonctionne la NMT ? Quel est le prix réel (économique, environnemental) de sa gratuité ? De quelle compréhensibilité parle-t-on ? Cette séance commencera par discuter de telles questions, avant de mettre à l’épreuve les performances des machines neuronales par comparaison avec les performances des intelligences humaines, à travers quelques expérimentations collectives.​

Organisation de conférences récentes sur la traduction :
 
17-18 octobre 2019, Ecrire/traduire les réseaux sociaux, Paris 8, avec Allan Deneuville (EUR ArTec)
 
15 mars 2019 : les enjeux de la traduction neuronale, avec Daniel Henkel, dans le cadre du séminaire Humanités numériques
 
Publications :
 
When Translation Goes Digital, Palgrave-Macmillan, automne 2020. En co-direction avec Dr Renée Desjardins et Dr Philippe Lacour.

« The Disruptions of Neural Machine Translation« , Spheres #5 Spectres of A.I., November 2019.

« Online Translation Pricing Issues »Revista Tradumatica, Décembre 2018.

« Oblique Translations in David Mitchell’s Works »C21 Literature, Octobre 2018.

« Crowd and cloud : ce que le numérique change à la traduction », Traduire à plusieurs / Collective Translation, Orizons, 2018, pp 375-388.