Rencontre avec Camille Chaplain autour du livre Les Sociétés matriarcales de Heide Goettner-Abendroth, le samedi 3 octobre de 12h à 13h à la salle Saint Rémi.
Après des Études secondaires classiques (latin, grec, anglais, philosophie), Camille Chaplain a obtenu une licence et  une maîtrise de philosophie (philosophie ancienne, esthétique, épistémologie) et préparé un DEA en philosophie ancienne (EPHE). Elle a dirigé la Librairie Quotidienne (Aix-en-Provence), travaillé comme secrétariat d’édition (Gallimard, Hachette, L’école des loisirs) et journaliste / secrétariat d’édition (Science&Vie, Nouvel Observateur hors-série, National Geographic).

Elle a traduit de l’anglais plusieurs ouvrages dont :

Le Langage de la déesse, de Marija Gimbutas (avec Valérie Morlot-Duhoux), Paris, des femmes-Antoinette Fouque, 2005

Femmes et développement humain, de Martha C. Nussbaum, Paris, des femmes-Antoinette Fouque, 2008

Pourquoi ce monde. Clarice Lispector, une biographie, de Benjamin Moser, Paris, des femmes-Antoinette Fouque, 2012

« Introduction et note bibliographique », de Benjamin Moser, pour l’édition complète des Nouvelles de Clarice Lispector, Paris, des femmes-Antoinette Fouque, 2017 

Les Sociétés matriarcales. Recherches sur les cultures autochtones à travers le monde, de Heide Goettner-Abendroth, Paris, des femmes-Antoinette Fouque, 2019

Elle a travaillé en étroite collaboration avec l’anthropologue allemande Heide Goettner-Abendroth pour la parution en français de son livre sur l’objet de ses recherches, Les sociétés matriarcales, écrit en anglais, puis traduit en allemand et en français.