TABLE RONDE
sur la littérature albanaise, le samedi 6 octobre à 17h30, salle au 1e étage du château du Val Fleury

Bessa Myftiu est née à Tirana (Albanie). Après des études de lettres et un doctorat en Sciences de l’éducation dans son pays, elle a enseigné la littérature à l’université puis fait un détour par le journalisme. Auteur de poèmes, de romans, de nouvelles et d’essais, elle a également écrit des scénarios, tel que le long métrage Ullka, coproduction Suisse-Albanie, où elle interprète le rôle principal. Par ailleurs, Bessa Myftiu a traduit de l’albanais vers le français l’œuvre de son père, écrivain et dissident, Mehmet Myftiu.

Depuis 1991, Bessa Myftiu vit en Suisse. Elle a travaillé pendant une quinzaine d’années à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de Genève. Depuis 2013, elle enseigne à la Haute École pédagogique de Lausanne.

Publications

La dame de compagnie, Encre Fraîche, Genève, 2018 ; Dix-sept ans de mensonge, BSN press, Lausanne, 2017 ; Vers l’impossible, nouvelles, éditions Ovadia, France, 2016 ; Amours au temps du communisme, Paris, Fayard, 2011 ;Confessions des lieux disparus, roman, éditions de l’Aube, France, 2007, parution en poche, 2008, réédition, éditions Ovadia, 2010 : lauréat du prix Pittard de l’Andelyn 2008 (sélectionné pour le prix Rosine Perrier et le prix du roman francophone 2008), traductions vers l’allemand, l’albanais et le bulgare. [En savoir plus]