« Tagore, Seigneur du Soleil », samedi 3 octobre de 10h30 à 11h30, salle au 2e étage du Château du Val Fleury

Traductrice de l’anglais, de l’hébreu et du bengali, elle travaille pour diverses maisons d’édition dans des genres très différents (essais, romans, livres pour enfants et poésie). Elle a notamment traduit : de l’anglais, Le Ministère des sentiments blessés d’Altaf Tyrewala, Chronique poétique de Mumbai (Actes Sud, 2018) ; de l’hébreu, trois recueils de poèmes dont La Faille syro-africaine d’Avot Yeshurun (Actes sud, 2006) et Trente Pages d’Avot Yeshurun (Éditions de l’Éclat, 2016) ; du bengali, Kabuliwallah, recueil de 22 nouvelles de Tagore (Zulma, 2016) qui vient d’être republié en poche, ainsi que La Barque d’or, 25 poèmes de Tagore destinés aux grandes personnes à partir de 8 ans (Corlevour, 2019). Elle écrit aussi des articles et des essais dont la plupart ont trait à la poésie.