Inauguration du festival, le vendredi 2 octobre à 18h30, grand entretien à 19h30 avec Muriel Barbery et Alison Anderson, sa traductrice américaine, animé par Zoé Sfez

 

Alison Anderson grandit sur la côte est des Etats-Unis mais déjà enfant fait des séjours en Suisse Romande, où elle apprend le français à l’âge de onze ans. Elle revient faire des études de lettres à Lausanne, et obtient le diplôme de traductrice à l’Université de Genève en 1985. Elle repart en Californie et après quelques années comme guide pour touristes et enseignante du français langue étrangère elle se lance dans la traduction littéraire. Après quelques faux départs et difficultés à pénétrer le marché anglophone déjà très résistant aux traductions à l’époque, elle réussit à trouver un éditeur (presse universitaire) qui publiera sa traduction de Onitsha, de JMG Le Clézio, en 1997. Suivront lentement une demi-douzaine d’autres textes pour de petites maisons d’édition, jusqu’au jour où lors d’un voyage en Europe elle découvre le livre de Muriel Barbery, L’Elégance du hérisson, au Salon du livre à Paris. « Après dix pages j’ai su que je devais traduire ce livre, et j’ai fait des pieds et des mains pour convaincre l’éditeur qui avait obtenu les droits de me confier la traduction. » Entretemps, avec la crise économique de 2008 qui commence, elle perd son bail en Californie et se voit dans l’obligation de déménager, donc elle quitte son poste au Consulat de France à San Francisco et choisit de revenir en Europe et de se mettre à son compte comme traductrice.

Elle s’installe dans un village au bord du Lac Léman, en face de Thonon-les-Bains, et grâce au succès du petit hérisson elle est sollicitée pour traduire d’autres écrivains français parmi les plus connus et appréciés : Anna Gavalda, Amélie Nothomb, Eric-Emmanuel Schmitt, Claudie Gallay, Laurence Cossé… Elle traduit le discours que Le Clézio va présenter pour le prix Nobel, et avec une collègue, le mémoire d’Ingrid Betancourt décrivant sa captivité en Colombie. Lorsqu’elle trouve encore le temps elle réussira à faire éditer ses traductions de quelques courts textes de Christian Bobin, un de ses auteurs préférés. Plus récemment elle a traduit des livres de Jean-Christophe Rufin, Laurent Gaudé, Sandrine Collette, et Jérôme Ferrari.

Elle est également écrivaine, l’auteure de trois romans parus aux Etats-Unis : Hidden Latitudes (la disparition d’Amelia Earhart) ; Darwin’s Wink (le travail d’écologistes à l’Ile Maurice) et The Summer Guest (un épisode de la vie d’Anton Tchékhov).

Traductions récentes

Thirst (Soif), Amélie Nothomb, Europa Editions, New York, à paraître.

In His Own Image (A Son image), Jérôme Ferrari, Europa Editions, New York, à paraître.

The Fabulous Journey of King Zibeline (Le Tour du monde du roi Zibeline), Jean-Christophe Rufin, Europa Editions, New York, à paraître.

My Devotion (Ma Dévotion), Julia Kerninon, Europa Editions, New York, à paraître.

A Strange Country (Un Étrange pays), Muriel Barbery, Europa Editions, New York, 2020

Just After the Wave (Juste après la vague), Sandrine Collette, Europa Editions, New York, 2020.

Exposed (La Mise à nu), Jean-Philippe Blondel, New Vessel Press, New York, 2019.

Hear Our Defeats (Ecoutez nos défaites), Laurent Gaudé, Europa Editions, New York, 2019.

The Cracks in our Armor (Fendre l’armure), Anna Gavalda, Europa Editions, New York, 2019.

Nothing but Dust (Il Reste la poussière), Sandrine Collette, Europa Editions, New York, 2018.

Strike Your Heart (Frappe-toi le coeur), Amélie Nothomb, Europa Editions, New York, 2018.

The Madeleine Project, Clara Beaudoux, New Vessel Press, New York, 2017.

Madame Bovary of the Suburbs (La Condition pavillonnaire), Sophie Divry, MacLehose, London, 2017.

Sovereignty of the Void (Souveraineté du vide), Christian Bobin, Image No. 92, Seattle, Printemps 2017

2084: The End of the World (2084 : La fin du monde), Boualem Sansal, Europa Editions, New York, 2017

Check-Point, Jean-Christophe Rufin, Europa Editions, New York, 2017.

The Life of Elves (La vie des elfes), Muriel Barbery, Europa Editions, New York, 2016.

Pétronille, Amélie Nothomb, Europa Editions, New York, 2015.